​Prenez le temps de me connaître

​​​​​​

Quand tu organises une séance d'Art Thérapie, tu prévois combien de temps ?

En général, la séance dure deux heures, mais il n’y a pas de règles : le temps d’accueillir, d’échanger et surtout de se poser, de s’organiser, de rassembler ses pensées et de se dire que nous allons se faire plaisir.

Pourtant, si je regarde bien, tu ne portes pas de montre et il n’y a pas d’horloge dans ton atelier. Tu fais comment pour savoir que la séance est terminée.

La séance est terminée quand la personne commence à perdre sa patience, à se déconcentrer, à montrer des signes de fatigue, ou à se dévaloriser. Mais j’ai aussi une horloge biologique dans la tête !!!

 

A la fin de la séance, ça se passe comment ?

On fait un bilan ensemble. Attention, il n’y a pas de jugement, ni d’interprétation de ma part sur le travail réalisé. On en discute sereinement. On goûte le gâteau que l’on a fait ensemble.

​​​​​​Il t’arrive de ne pas aimer ce que la personne a fait ?

Je suis là pour accompagner, guider et conseiller. L’œuvre crée par la personne, le résultat final n’a pas à me plaire, il est le reflet du ressenti de la personne, cela lui appartient et je le respecte. Ce que j’étudie c’est les couleurs utilisées, les façons techniques de les étaler sur la toile.

Tu dis souvent que tu ne sais pas dessiner. Pourtant, tu peins des tableaux. Tu fais comment ?

J’adore les couleurs et le mariage des matières. Créer des mises en scènes, des univers qui m’appartiennent est ma manière de me faire plaisir, de me retrouver.  J’ai suivi, il y a 8 ans une formation en  Décoration d’Intérieurs qui m’a appris quelles étaient les règles dans les harmonies des couleurs, des formes, le dessin en perspective. Par contre, il est vrai que je ne fais pas du figuratif !

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

La nature, les ressentis : ils sont essentiels

Il y a des couleurs que tu n’aimes pas ?

Non, elles sont toutes magnifiques et à elles toutes, elles composent tous les moments de notre vie.

Ce qu’il y a de bien avec la peinture, c’est qu’on peut l’utiliser de plusieurs manières. Comment conseilles-tu ton invité sur une technique plutôt qu’une autre ?

Dans un premier temps, je ne conseille rien du tout. C’est la personne qui va choisir « son outil d’interprétation ». D’ailleurs, elle peut utiliser plusieurs techniques (pinceau, éponge, mains, pieds, couteau…. C’est elle qui est maître de sa toile, c’est elle qui conduit la séance. Moi, je suis le moniteur.

Tu prends des toiles de coton blanc. Pourquoi ?

J’aime l’art en général et surtout la peinture. Un tableau dans une pièce c’est toujours un bout de soi sur son mur. J’aime aussi la matière, le tissu joue une rôle d'assise pour la création de son univers. Je préfère aussi le principe d’une toile plutôt qu’une simple feuille de papier, car je pars du principe qu’il faut respecter le support et ne pas faire n’importe quoi. Il est facile de déchirer une feuille, moins facile avec une toile.

Tu as des tailles de toiles préférées ? Pourquoi ?

Non, ça dépend de ce que l’on a à dire …

Quand ton invité cale sur sa toile blanche. Tu fais quoi ?

On échange sur le pourquoi, ce n’est pas grave. On a tout notre temps …

Est-il déjà arrivé qu’au bout de 2 heures, la toile soit toujours blanche ?

Oui ! Mais le plus important c’est de savoir pourquoi elle est toujours blanche ! Et puis, le blanc peut être plus vite recouvert que les autres couleurs, non ?

Demandes-tu à ton invité d’amener du matériel ?

Cela dépend. Pour des ateliers dits classiques « Atelier d’Art Créatif », il n’y a pas besoin d’apporter du matériel. J’ai tout le nécessaire. Une véritable caverne d’Ali Baba ! En revanche, la personne peut apporter tout ce qu’elle souhaite si il est d'important pour elle de mettre un objet particulier. On le mettra en scène sur la toile.

Les toiles supérieures à 50 x 50 cm ne sont pas fournies. Par contre, les mouchoirs sont fournis car on verse souvent des larmes de bonheur…

Ou doit-il réfléchir à un sujet avant de venir ?

Oui, il peut aussi réfléchir sur un thème avant de venir. Un peu comme s’il voulait prendre les  rennes sur son envie ou préoccupation du moment.

Es-tu plus plasticienne ou plus art thérapeute ?

Si je ne crée pas, je ne peux pas accompagner. La création me permet de mieux  me connaître, de prendre du recul,  de m’écouter et de lâcher prise. Il faut être disponible, sereine et à l’écoute si on veut bien comprendre l’autre sans pour autant qu’elle formalise verbalement sa pensée.

Pourquoi les gens reviennent-ils ?

Parce qu’ils sentent écoutés, qu’ils se sont amusés, qu’ils sont soulagés et fiers d’avoir tout simplement « créé» !

Sais-tu ce qu’ils font de leurs « œuvres » ?

En général, les tableaux sont accrochés sur leurs murs de leurs intérieurs. Certains sont réalisés dans le but d'être offerts et d’autres, disons le sont jetés à la poubelle car ils ne correspondent plus à leur personnalité ou leur for intérieur. Ils sont passés au dessus du souci. Il ne faut pas oublier que cette séance de deux heures est vécue dans l’instant présent, le Ici et Maintenant. En ce qui me concerne, je jette aussi certaines de mes toiles car elles ne me ressemblent plus. Ce n’est plus « moi ! »

Tu m’as expliqué que tu organises aussi des séances de groupe. Tu peux m’en parler ?

Oui, des personnes viennent me voir en collectif pour plusieurs raisons :

Passer un moment de convivialité, de complicité Mère / Enfant /Famille /Séniors

Renforcer la cohésion d’une équipe (Directeur et ses adjoints)

Que te disent tes invités lorsqu’ils partent ?

Ils sont ravis et ne soupçonnaient pas leurs talents. Car c’est bien cela la clef : Nous avons tous des talents cachés, il faut juste aller fouiller !!!

Tu n’aimes pas dire que tes invités sont des élèves. Pourquoi ? Ce serait quoi le mot idéal pour les décrire ?

Encore une fois, dans ces rencontres de vie, ces moments partagés, il n’y a pas de maître et d’élève. Mes invités sont des personnes actrices de leur vie et qui évoluent tout comme moi dans un monde difficile où parfois, il faut juste avoir un figurant pour ne pas vous sentir seul.

Le mot idéal : un humain

Le fait que tu n’aies pas de diplôme te gène t-il ?

Personne ne m’a encore interrogée sur le sujet. Devrais-je me la poser ?

Tu organises aussi des séances avec des personnes ayant des difficultés mentales. En quoi l’exercice serait-il différent ?

Il ne sera pas différent sauf que le travail de « révélation » est plus lent. Par contre, le résultat est parfois encore plus surprenant car ces invités ont peu l’occasion de s’exprimer à l’extérieur.

Tes invités te demandent-ils des conseils suite à tes séances ? Comment réagis-tu ?

Certains oui. J’essaie de leur donner des clefs mais encore une fois c’est eux qui ont le trousseau.

Penses-tu soulager ou soigner les gens ?

Je soulage des gens, c’est eux qui se soignent !!!

Il y aurait-il une situation que tu redouterais ?

Non, Laquelle ?

Comment te sens-tu après une séance ?

Cela dépend de l’atelier. Fatiguée parfois mais toujours heureuse d’avoir passé un moment avec mon invité.

Pour l’instant, tes séances se font à partir d’une toile. Penses-tu à d’autres supports à l’avenir.

Pour les ateliers d’Arts Créatifs classiques, j’utilise différents supports : carton, polysthyrène, bois, perles, tissus, feutrine, écorces …..

Pour les ateliers « Cohésion équipe », il m’est arrivé de travailler sur une grande sphère en polystyrène !!!

En dehors de ces séances, tu organises aussi des ateliers purement créatifs. En quoi cela diffère t-il ?

C’est un moment récréatif absolument pas tournés vers l’Art Thérapie. Plasticienne, j’aime partager mon goût pour les arts créatifs avec tout public. 

A propos d'Isa

Mon objectif est encore une fois de vous faire plaisir

J’ai toujours aimé dessiner, mais les perspectives, les règles mathématiques, ce n’était pas pour moi.

J’avais des émotions à transmettre, des harmonies à partager. Et comme il n’était pas raisonnable de re-décorer ma maison tous les 6 mois, je me suis mis à décorer celles des autres en devenant décoratrice d’intérieurs.

Et un jour j’ai découvert la peinture, la matière, et j’ai joué avec cette palette.

Puis j’ai partagé ce jeu avec les autres. Et les autres se sont sentis bien, différents.

Comme moi, ils ne savent toujours pas peindre, ni dessiner, mais ils se sont trouvés, différemment, se sont découverts.

Par ce jeu des matières, des couleurs, ils ont su révéler une partie de leur personnalité pour leur plus grand bonheur.

Le principe est des plus simple. Une toile blanche de coton à remplir de vos émotions.

Une seule certitude, celle d’y peindre la richesse de votre personnalité.

​Ce site est hébergé par la société Wix (http://fr.wix.com/)

Me contacter